Réflexion La Z&ecatude;nitude
Papillon La Zénitude

Massage aux coquillages

Le coquillage de la palourde tigrée est un vrai coquillage cueilli à la main dans la région du Pacifique Sud. Partie prenante depuis des centaines d’années de l’alimentation typique des îles du sud pacifique, les coquillages étaient jetés après usage ou vendus comme simples décorations à la pièce.

Les coquilles sont composées de carbonate de calcium, la même matière que l’on retrouve dans nos os et nos dents.

Fonctionnement du coquillage

La chaleur est provoquée par un mélange de produits biodégradables qui, lorsque mélangés ensemble provoquent une réaction biochimique d’éclatement de molécules. Les principes de la physique disent que lorsqu’une molécule éclate elle libère en même temps une quantité de chaleur.

Les bienfaits du massage aux coquillages

  • L’effet du chaud
    Les coquillages provoquent une vasodilatation des vaisseaux sanguins, ce qui augmente la circulation du débit sanguin dans tout le corps. Le pouls augmente et le cœur bat plus rapidement dans un premier temps. Le métabolisme cellulaire devient plus efficace, ce qui influence le système lymphatique et sa fonction d’élimination des déchets. Ils permettent le relâchement des tissus musculaires et aident à réduire les spasmes et contractures.
  • La détente
    Apaisant, enveloppant et sécurisant, il accélère la guérison, équilibre l’harmonie et l’énergie. Ce massage est 5 fois plus relaxant que le massage régulier, et plus efficace pour éliminer le stress.

Les avantages du massage aux coquillages

  • Il n’y a pratiquement pas de perte de contact avec le client ;
  • La perte de chaleur est moins rapide.

Massage aux coquillages

Indications pour le massage aux coquillages

  • Arthrite et rhumatisme ;
  • Fibrose, synovite ;
  • Entorse, tensions et contusions ;
  • Maux de dos ;
  • Spasme musculaire ;
  • Raideur musculaire ;
  • Maux de dos chroniques ;
  • Tension nerveuse, stress émotionnel ;

Les contrindications du massage aux coquillages

  • Toute inflammation aiguë de blessures ;
  • Perte de sensation due à une neuropathie, un diabète ou des blessures ou traumatismes au système nerveux (totale) ;
  • Problèmes cardiaques, hypertension ;
  • Dermatose contagieuse ou aiguë ;
  • Prise de médicaments qui ont des effets secondaires liés à la chaleur (chimiothérapie et radiothérapie) ;
  • Système immunitaire déprimé ;
  • Phlébites et thromboses ;
  • Plaies ouvertes ;
  • Blessures récentes (moins de 48 heures) ;
  • Grosses varices.
Copyright 2018 Sandrine Pitelet Massothérapeute